Compter les cartes au Blackjack

jeu de blackjack C’est au joueur de blackjack de décider s’il veut utiliser une stratégie de blackjack. Beaucoup de joueurs vont apprendre la stratégie de base en raison du fait qu’elle est facile à utiliser et aussi efficace. Quanf on joue au blackjack selon la stratégie de base ceci peut abaisser l’avanatage de la maison à 0,5%. Mais pour certains joueurs de blackjack ceci n’est pas une stratégie suffisante.

Pour ceux qui recherchent un petit avantage supplémentaire ils se tournent généralement vers les casinos physiques et le comptage de cartes, car celui-ci ne peut se faire au blackjack en ligne. Mais vous pouvez toujours essayer en ligne sur un site comme Rome Casino, juste pour que vous puissiez pratiquer vos compétences de comptage de carte.

Le comptage des cartes est un moyen de suivre quelles cartes ont été jouées pour avoir une estimation de ce qui reste dans le paquet de cartes. Une fois que les compteurs de cartes au blackjack ont une idée de ce qu’il en reste comme cartes non jouées, ils vont fonder leurs pari sur cette estimation.

Tout au long de l’ensemble du jeu de blackjack, ces joueurs vont compter les cartes comme elles apparaissent et sont mises au rebut pour gérer leurs paris. Cela devient une partie de leur stratégie de paris.

Lors du comptage de cartes, les joueurs de blackjack ont tendance à utiliser l’un ou l’autre de systèmes connus. Mais comme la stratégie de base est la stratégie la plus largement utilisée pour sa simplicité et son efficacité, les compteurs de cartes en général utiliseront le système de comptage simple: le système de Hi-Lo.

Le système de Hi-Lo attribue des valeurs de comptage aux cartes, les désignant comme des cartes basses, hautes ou neutres. La répartition est la suivante:
2-6 ont une valeur de +1 et sont considérées comme des cartes basses,
7-9 valent 0 et sont considérées comme les cartes neutres,
10-As valent -1 et sont considérées comme des cartes hautes.

Eh bien, maintenant que vous savez cela, nous allons voir comment ce système de comptage fonctionne. Pour un comptage précis, les joueurs doivent compter toutes les cartes sur la table, y compris ceux des autres joueurs et du croupier. Lors de ce comptage, c’est aussi simple que l’ajout de uns positifs et négatifs. Au cours du jeu, les joueurs auront une idée de ce qui reste dans la plate-forme basée sur ce que dit leur compte.

Si leur compte est un nombre négatif fort, comme -3, cela signifie qu’une bonne partie de cartes élevées ont été jouées. C’est parce que suffisamment de cartes élevées ont été joué pour envoyer le décompte dans le négatif. Ce serait quand les joueurs de blackjack diminuent leurs paris.

D’autre part, si le nombre va fortement dans le positif, comme un +3, cela signifie qu’un plus grand nombre de petites cartes a été jouées et comptabilisé et éliminé. Cela implique qu’il existe un plus grand nombre de cartes haute à jouer. Ainsi, les joueurs comptant vont augmenter leurs paris.

Alors que le comptage des cartes peut donner aux joueurs un avantage, ce n’est pas la clé pour battre la maison. Vous pouvez toujours perdre quelques mains ici et là parce que le comptage ne peux pas vous dire exactement quelles cartes vont être traitées, uniquement ce qui est probable.

Une dernière chose sur le comptage des cartes au blackjack. La stratégie de base-tout est légal dans les casinos, le comptage des cartes ne l’est pas. Vous devez être capable de compter dans votre tête sans alerter le croupier ou l’un des membres du personnel que vous comptez. Se faire prendre, vous pouvez être expulsé du casino ou même interdit. Et vos gains ne vous accompagnerong pas à la porte.

Multi-Tables sur Party Poker

Ouais, j’ai essayé. J’ai essayé de faire ce que je voyais faire il y a quelques temps, et qui me faisait souvent dire “Sont tarés ces gars là”. En exclusivité, le test en mode cobaye.

Prérequis

Premièrement, il faut avoir un minimum de fonds. C’est con à dire, mais ça peut vite représenter quelque chose. En gros, si vous jouez sur une table à 0.25$/0.50$, il vous faut clairement 200$ si vous jouez sur 4 tables. Pas question de s’assoir à une table avec autre chose que le maximum de jetons autorisé. Evidemment, 200$ est un minimum, et, puisqu’en NLHE, les swings sont énormes, c’est même mieux d’avoir un peu de marge, genre 300$. J’vous l’avais dit, ça commence à faire.

Ensuite, il vous faut un chouette écran. Minimum 19’’, mais le plus important, c’est la résolution que peut attendre votre écran. L’idéal est le 1600×1200. C’est surement pas un hasard, mais si vous postionnez vos 4 tables de party poker en carré, ça rentre pile poil dans cette taille de bureau. Du coup, ça devient encore plus select comme jeu, puisqu’un 19’’, c’est pas non plus donné. Pire que ça, même ceux qui investi récemment dans un très beau 19’’ LCD ne pourront pas atteindre cette résolution, puisque la quasi totalité ( à l’heure actuelle ) des 19’’ ont une résolution native de 1280×1024. Du coup, les fenêtres vont inévitablement se chevaucher, et ajouter une touche de bordel non négligeable à l’ensemble. Perso, j’ai la chance d’avoir un 21’’ cathodique ( 40kg ), donc pas de soucis.

Conseils

Ne faites rien d’autre. Rien. La première raison est évidente ( ça déconcentre, alors qu’il faut être à bloc ), la deuxième provient du fait qu’il ne faut pas encombrer la barre des taches windows. Si windows est amené à faire un “groupe” de vos fenêtre party poker, c’est la catastrophe. Et si vous êtes amené à agrandir en épaisseur cette barre des taches, c’est autant de place de perdu, de chevauchement supplémentaire dans le merdier.

Ne jouez pas sur une table beaucoup moins chère que celle où vous jouez d’habitude, sous pretexte que vous n’avez pas assez de blé. Le niveau de jeu risque de vous troubler, et de ne pas être adapté au votre et à vos mises.

Jouez tight. C’est évident, mais ça doit l’être encore plus ici. Impossible de s’amuser à jouer tous les QT, les A8, les KT, à 4 tables en même temps. De plus, jouer plus aggressif demande une attention supplémentaire, et dépend énormément de votre lecture du jeu adverse, qui sera considérablement réduite, votre attention étant divisée par 4.

Ne jouez pas plus d’une heure, dans un premier temps. La concentration nécessaire est très vite épuisante, physiquement et psychologiquement parlant.

Anticipez : utilisez au maximum les boutons de “pré-pari”. Dès qu’on vous distribue une main, il y a de grande chance pour que, quelle que soit la position, vous sachiez si vous allez jouer la main ou pas. Un click sur fold, et vous pouvez vous déconnecter le regard de cette table.

Ouvrez les yeux : Ce n’est pas parce que l’on suit potentiellement 36 joueurs différents que l’on ne peut pas glanner des informations sur leurs jeux. En particulier, dès que vous voyez un showdown, essayez de voir si, en fonction de sa position, le détenteur des cartes n’est pas un peu “loose”.

Réperez les multi-tables players : de toutes façons, ils vont le faire avec vous. Si un joueur est présent sur plusieurs de vos tables, vous pouvez quasi-systématiquement en déduire qu’il joue tight, parce qu’il est obligé.

Ayez les idées claires sur votre style de jeu, et sur vos “betting pattern”. Tout en introduisant des variations, pour éviter qu’on vous lise trop facilement, il est indispensable de savoir quand il vaut mieux checker, quand faire un “continuation bet”, quand relancer, et surtout quand se coucher. La très grande majorité de situations , compte tenu de votre expérience, doit pouvoir être résolue de manière presque “machinale”. En clair, ce type de jeu est très fortement déconseillé aux vrais débutants.

Avantages du jeu multi-tables

Le plus évident est que vous ne jouez plus les mains médiocres. Tout le monde fini, au bout d’un certains temps sans “action”, par jouer des mains marginales, lorsqu’on en a marre de folder. Là, c’est presque un soulagement de folder, puisqu’on a plus “que” trois autres tables à gérer.

Si vous avez l’habitude d’être plutôt gagnant que perdant à ce genre de tables, il se peut que le fait de jouer en faisant un meilleur tri compense les pertes associées à votre plus faible lecture du jeu, et du coup augmente votre “gain horaire”. En fait, un corrolaire de ce dernier point est que le “long run” est “atteint” beaucoup plus vite. En clair, vous allez multiplier les gros coups, mais aussi les bad beats, mais tant que vous aurez en tête que “c’est normal”, que ça n’est qu’un epiphénomène, l’ensemble se lissera beaucoup plus vite. Evidemment, il faut savoir faire preuve de perspicacité, et arrêter tout de suite ce système si le tout se “lisse” en une jolie pente négative.

Tous les avantages du vrai jeu tight : au bout d’un certain temps, lorsque vous avez l’impression que pas mal de joueurs vous ont catalogué comme très conservatif, il est très possible de voler de pots avec des mains moyennes, et/ou des flops complètement ratés. Cela dit, si vous êtes relancé, n’insistez surtout pas.

Inconvénients du jeu multi-table

Indiscutablement, votre lecture des autres est mauvaise. Les possibilités de décoder la main adverse, pour mieux la contrer, sont extrèmement réduites. De manière évidente, il est indispensable que le niveau des tables soit plutôt moyen, voire mauvais, car plus le nombre de joueurs expérimentés augmente, moins vous avez de chance d’être rentable avec un jeu relativement mécanique. En conséquence, ce type de jeu doit être réservé aux tables où vous êtes “à l’aise”.

Personnelement, j’ai l’habitude de jouer sur des tables à 0.5$/1$, donc le multi-table m’a amené à jouer le niveau en dessous (0.25$, 0.5$). Le tout est bien sûr à adapter à votre niveau. Cela dit, si, pour vous, je n’enfonce pas que des portes ouvertes depuis le début de l’article, il faudrait éviter les niveaux de blindes supérieurs à ceux décrits ci dessus.

C’est très fatiguant. Il y a régulièrement des coups de speed, parce que vous avez une paire de valets sur une table et AK sur une autre. Et il est tout à fait possible de perdre quasiment en même temps plusieurs sommes. Tout est “amplifié”, et il faut savoir s’arrêter quand on ne contrôle plus les tables.

Pourquoi ça peut être rentable

Si toutes les conditions de jeu sont réunies pour pouvoir jouer confortablement sur 4 tables en même temps, et que vous avez du mal à vous dégager de votre “mise de départ”, le jeu peut devenir rentable. Encore une fois, il faut jouer à des tables où le niveau ne vous fait pas peur.

Il est tout à fait possible qu’à ces tables, en jouant simplement correctement ses bonnes mains et ses bonnes positions, en respectant les règles de bases ( calcul des cotes de pot, respect du “gap concept”, eviter l’effet sandwich, etc… ), vous soyez, sur le long terme, “gagnant”, sans vraiment faire l’effort d’étudier les moindres actions de adversaires. Beaucoup de joueurs jouent trop de mains, beaucoup misent ou call en faisant régulièrement des erreurs. Ils offrent ainsi leur pertes à ceux qui font moins d’erreurs.

Le long terme sera alors naturellement atteint beaucoup plus vite que d’habitude, et vous pourrez, au bout de quelques séances d’une heure, tirer ( ou pas ) un profit substantiel de ce système.

Comment jouer les petites paires

paire

Comment jouer les petites paires est une question que vous vous êtes probablement posé. D’une part il est tentant de les jouer parce qu’il n’y a presque rien de plus fort et agréable que de flopper un brelan, en tant que telle la main déguisée paie souvent de gros pots. Par contre il est coûteux d’appeler tout le temps avec ces mains.

Petit stratégie de tournoi des petites paires

Même si vous devez éviter de les jouer la plupart du temps, les paires de poche peuvent être joué dans quelques cas, en particulier dans les situations de tournois. Ici les petites pocket paires signifie les mains dans l’intervalle {22,66}  ou peut-être {33,77} pour certains joueurs serrés qui ne jouent presque jamais les paires de deuces.

De manière générale, jouer les petites pocket paires n’est pas rentable, car si elles ne s’améliorent pas, vous serez soit un outsider soit dans une situation de pile ou face, une situation nette avec une valeur négative attendue. Et les chances qu’elles s’améliorent sont petites avec seulement deux outs. Mais parfois le pile ou face peut être exactement ce que vous recherchez.

Un exemple lorsque ces paires de poche devrait être joué agressivement est au stade final d’un tournoi multi-tables avec un bon buy-in. Si vous avez un tapis de taille moyenne ou inférieure à la moyenne et ne recevez pas beaucoup de mains premium comme c’est souvent le cas, vous savez à quoi vous attendre si vous n’avez pas changer de vitesse: devenir short-stack et se faire éliminer plus tôt que plus tard.

Dans de telles situations, pousser vos petites pocket paires est le mouvement approprié. En fait, si vous avez suivi la table finale WSOP 2009, c’est exactement ce que le vainqueur du tournoi Joe Cada a fait à quelques reprises, et la chance fut de son côté à chaque fois. Mais, indépendamment de la chance, c’est la bonne chose à faire.

Le tirage au sort se pose lorsque vous êtes appelé par un joueur avec AK ou AQ. Mais si vous êtes appelé par un joueur avec une paire supérieure, vous avez donc seulement 20% de chance de gagner la main.

Un concept important à garder à l’esprit est que, avec les petites pocket paires, vous devez être celui qui fait les paris, et ne jamais être celui qui suit les paris. Parce qu’ en étant l’agresseur vous obtenez et espérer du fold equity supplémentaire, alors qu’en suivant vous vous mettez dans une situation négative sans valeur attendue de la fold equity.

Petite paires en cash games

Les petites pocket paires peuvent également être joué avec profit dans les cash games, mais seulement en deep stack, car elles nécessitent de gagner de grands pots afin de compenser pour les nombreuses fois où elles manquent. Cette stratégie consiste tout simplement à l’espoir de flopper un brelan, et cela se produira  statistiquement environ une fois sur huit. Mais ce n’est pas une stratégie pour être tenté par les fish.

En un mot si vous faites plus d’argent quand vous touchez un brelan par rapport à la somme de toutes vos pertes lorsque vous manquez, alors votre stratégie minière est rentable. Et comme ces petits brelans sont bien cachés, comme si vous avez 55 ans et que le flop vient QT5, il ya des chances que votre adversaire vous payera bien s’il a AQ, AT ou même AK. Idéalement tout son tapis si un as vient au turn.

Gagner son tapis entier est tout à fait optimiste, parce que pour qu’il engager tous ses jetons, il doit avoir une main aussi, et parfois sa main sera plus forte que la vôtre tels que QQ sur ce board QT5, et vous êtes celui qui va perdre son tapis.

Sans le cas extrême du allin, si vous gagnez plus de sept fois ce que vous perdez en moyenne quand vous manquez, alors vous montrer un profit avec cette stratégie. Donc, disons pour la commodité du raisonnement, il faut y aller loose avec vos petites paires et se coucher si vous manquez, vous devez gagner 8 big blinds. En supposant que votre adversaire a une main, c’est possible.

Par exemple, s’il avait AQ sur QT5 par rapport à votre 55, il va miser son TPTK, probablement quelque chose comme 3 BB dans un pot 2,5 BB s’il avait limpé. S’il parie au turn environ 5 BB dans le pot de 8,5 BB, vous aurez gagné au moins 8 BB et atteint votre objectif. Mais ce n’est que le squelette de la stratégie car de nombreuses difficultés et les subtilités se posent.

Vous voulez que votre adversaire ait une main forte pour que lui faire commettre beaucoup de ses jetons, alors cela signifie qu’il aura normalement unemain forte pré flop, et, par conséquent, il aura parié pré-flop. Si vous suivez pré-flop avec les petites pocket paires, ce n’est pas 8 BB, mais plutôt autour d’un bénéfice de 25 BB que vous devez cibler, ce qui nécessite que vous ayez un profil agressif afin que les gens soient tentés de vous suivre quand vous faites de gros paris. Sinon, si vous êtes trop serré ils ne vous appelleront pas quand vous touchez un brelan.

Comprendre vos motivations au poker

Si vous jouez avec un style serré-passif, comme on le voit très souvent aux tables de poker en ligne, voici quelques conseils pour vous aider à améliorer votre jeu.

La première question est: Pourquoi pensez-vous jouer au poker? La suivante est: Pourquoi avez-vous choisi le style serré-passif? Vous ne semblez pas jouer principalement pour maximiser vos profits, parce que vous gagnez ou perdez des petite quantités. Vous ne semblez pas non plus motivé par l’excitation du risque ou le défi de la concurrence parce que vous les réduisez tous les deux. Comme vous avez évidemment d’autres motifs, vous devez les comprendre ainsi que leurs implications.

Voyons vraiment pourquoi vous aimez  jouer au poker. Les paragraphes qui suivent peuvent changer la façon dont vous voyez vos motivations. Chaque joueur doit savoir pourquoi il a choisi son style, mais cette connaissance de soi est un peu moins importante pour vous que pour les joueurs lâches. Peu importe qu’ils soient passifs ou agressifs, ils perdent beaucoup d’argent, tandis quegénéralement vous gagnez ou vos pertes sont faibles. Cependant, la compréhension de vos motivations pourrait augmenter à la fois vos gains et vos satisfactions autres.

Votre style indique clairement que vous êtes intrinsèquement conservateur et prudent, préférant les petites victoires régulières et les occasionnelles petites pertes auxvariations extrêmes de gagner massivement un jour puis de prendre un véritable bain la fois prochaine. D’autres motivations sont la détente et passer le temps, en fait, ceux-ci peuvent être plus important pour vous que de faire de l’argent, même si vous les évaluez les secondaires.

Les aspects sociaux peuvent être important pour vous, même si vous ne pouvez pas parler beaucoup, ou ne semblez pas trop sociable. Vous pouvez aimer la socialisation discrète et traiter votre salle de jeu comme un club. Un autre regard sur l’auto-évaluation de vos motivations. Si vous n’avez pas attribuer une grande valeur à une combinaison de gagner de l’argent, le temps qui passe, la socialisation et de détente, ou pour des motifs similaires, vous êtes probablement peu sincère envers vous-même. Vous êtes certainement pas un joueur pour répondre aux défis de la concurrence ou pour obtenir de l’excitation.

Vous allez délibérément éviter les deux. Il est rare que vous preniez des risques, et vous ne voulez pas tester votre habileté en vous remettant en cause contre des joueurs plus sévères. En fait, votre style est en grande partie causé par vos craintes, et non pas vos désirs.

Si vous êtes perdant un petit peu, le coût de vos loisirs est très faible, probablement moins que vous ne dépensez pour la plupart des autres passe-temps. Si vous choisissiez les bons jeux, vous allez gagner, vous donnant une part des deux mondes. Vous avez un passe-temps qui pourrait vous fait un peu d’argent en fait.

Le poker en ligne est-il une dépendance au jeu?

La première question est de savoir si le jeu est un problème, mais la réponse est évidente et c’est oui. C’est pourquoi il y a tant d’organisations partout dans le monde pour aider les personnes ayant une dépendance. Comme le poker est une forme de jeu, peut-il conduire à une dépendance au jeu, et si oui, combien de joueurs de poker en ligne sont-ils touchés par celle-ci? 

La deuxième question qui est débattue partout sur le Web est de savoir si le poker est le jeu de chance. Et il est si triste de constater que partout dans le monde, il n’y a pas de réponse unique.Récemment, la Haute Cour Suisse a déterminé  que le poker est principalement un jeu de hasard, donc en Suisse le poker ne peut être joué que dans les casinos. Mais comment se fait-il alors que l’Université de l’Indiana organise un tournoi de poker chaque année qui est uniquement ouvert aux robots de poker?

Pourquoi les étudiants en sciences informatiques et les chercheurs en intelligence artificielle passent-ils des milliers d’heures à essayer de créer des algorithmes qui peuvent bien jouer au poker, si le poker n’est pas plus que le craps ou la roulette: un jeu de chance pure? C’est une contradiction dans le monde de nos jours, une confusion qui ne fait que rendre le poker plus compliqué pour tout le monde y compris les régulateurs.

Le problème est que le poker est à la fois de la chance et de l’habileté, mais dans quelle proportion? C’est une question mal définie, sans réponse claire. Par exemple, on pourrait dire que les compétences sont beaucoup plus impliquées dans un ring game aux enjeux élevés que dans un tournoi à faible buy-in. Et on peut ajouter que le Fixed Limit Texas Hold’em est plus difficile que le pot-limit Omaha, où la variance est relativement plus large. Après tout, une bonne mesure du hasard est la variance. Ce que cela signifie c’est que la proportion entre la compétence et la chance est elle-même non-constante car elle dépend de chaque jeu de poker considéré.

En toute honnêteté ce débat ne peut pas facilement être mis dans un contexte scientifique en raison des problèmes mentionnés ci-dessus plus beaucoup d’autres, et il dépend du paysage juridique préexistant (souvent rédigé il y a belle lurette) dans chaque pays ou état. Donc ne vous attendez pas à une loi uniforme globale dans la mesure où ce jeu est concerné. C’est pourquoi des endroits comme Las Vegas et Macao seront toujours prospères. Et la même chose devrait se produire sur Internet avec certaines sociétés internationales réalisant le même type de statut.

La question que vous devez vous poser est de savoir si le poker est un problème pour vous et si vous pensez que c’est une  dépendance pour vous. J’espère que non, mais si vous sentez que vous êtes en quelque sorte dépendant, vous devez prendre les mesures nécessaires pour apprendre à vous contrôler. Jouez toujours au poker avec modération est notre mot d’avertissement.

Popularite du jeu en ligne

Ces dernières années nous avons assisté à une révolution des jeux en ligne. Le jeu en ligne était autrefois considéré comme des opérations louches dans lesquelles des opérateurs peu scrupuleux allaient tout simplement s’envoler avec l’argent de leurs clients. Mais les choses ont beaucoup changé depuis ces jours.

Comme le nombre de joueurs en ligne a augmenté, et les montants d’argent misé ont monté en flèche, comme toutes les autres entreprises de commerce électronique, le jeu en ligne est devenu un endroit crédible sur le Net.  Ces jours-ci, le jeu en ligne est si populaire et si bien organisé qu’aucun opérateur légitime d’une entreprise de jeu en ligne ne veut risquer l’avenir de son entreprise par la perte de ses clients. Comme dans toute entreprise, la crédibilité de l’opération est essentielle à son succès. Cela est particulièrement le cas avec les entreprises en ligne, où les mauvaises nouvelles voyagent très vite. Chaque établissement de jeux en ligne sérieux fait sa priorité de traiter ouvertement avec les joueurs, honnêtement et équitablement.

Nous prenons pour acquis que des millions de personnes dans le monde aiment jouer. Les raisons et les motivations de cette situation sont les mêmes s’ils jouent dans les casinos, dans des lieux physiques comme des pistes de course ou s’ils jouent en ligne. Les casinos terrestres ont évidemment des caractéristiques que vous ne pouvez pas obtenir à partir d’un casino en ligne. Il y a une composante sociale importante qui n’est pas là avec le jeu en ligne. L’atmosphère du casino attire beaucoup de gens et leur encourage, attirés par l’excitation de l’activité autour d’eux.

Comme votre jeu en ligne a beaucoup moins de distractions, il est donc plus efficace et vous permet de plus facilement vous concentrer sur la tâche à accomplir. En d’autres termes, le jeu en ligne est beaucoup plus pratique. Il n’est pas nécessaire de conduire une heure ou deux pour passer un soir entier  à manger, boire, et faire des paris. Lorsque vous jouez en ligne vous le faites du confort de votre propre maison. Vous pouvez le faire en ligne à tout moment – dans le milieu de la journée, ou au milieu de la nuit.

Vous pouvez également le faire à votre propre rythme. Si vous êtes un débutant dans le monde des paris en ligne, la plupart des sites ont des didacticiels et des démos qui vous montrent comment les choses fonctionnent. Ils vous expliqueront les règles et la terminologie. Et il n’y a pas de pression pour jouer à des jeu avant que vous ne sachiez ce que vous faites.

En fait, avec le jeu en ligne vous commencer sans risquer d’argent du tout. Il y a beaucoup de jeux où vous pouvez jouer gratuitement. Vous pouvez même tester de nombreux jeux réels pour voir comment ils fonctionnent. C’est une excellente façon d’apprendre comment fonctionne le système pour avoir une idée de ce qui vous intéresse le plus. Une fois que vous sentez que vous avez suffisamment maîtrisé les techniques, vous pouvez ouvrir un compte et commencer avec des paris réels.

Il ya maintenant une multitude de casinos établis, et la plupart d’entre eux ont une grande variété de jeux à choisir. Par exemple beaucoup ont une sélection complète de jeux de casino comme le Blackjack, Baccarat, Keno, Poker, Roulette et le Craps. Mais ce n’est qu’une partie de l’action. La plupart des gens sont préoccupés par la sûreté et la sécurité du commerce en ligne, et cela est particulièrement le cas avec les jeux en ligne. Le fait est que toute entreprise en ligne doit protéger sa réputation et son intégrité.

C’est pourquoi vous devez vérifier la légitimité de toute activité en ligne que vous pensez traiter. Rechercher des critiques desdes forums en ligne où les utilisateurs font des commentaires sur leurs expériences avec le site. Vous devez également rechercher des sites d’examen spécial où les sites de jeu en ligne sont passées en revue. Gardez à l’esprit que ces critiques ne peuvent pas être objectives et sont souvent datées, mais ils peuvent servir comme de guide.